Grève nationale et réforme des retraites : la CPME prend position

Alors que la grève d’opposition à la réforme des retraites a démarré hier, François Asselin, président de la CPME, s’est exprimé dans les médias sur la réforme et ses conséquences économiques.

« La journée du 5 décembre va coûter 400 millions d’euros ! » a-t-il déploré. S’il invite le gouvernement à faire un effort de pédagogie pour rassurer les Français inquiets, il a rappelé que la CPME était pour réformer notre système de retraites qu’il faut impérativement équilibrer financièrement face à l’équation démographique, et pour bâtir un système juste qui ne vienne pas pénaliser le secteur privé au profit du secteur public.

Regardez les interviews qu’il a données :

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer