La CPME en action face à la flambée des cyberattaques visant les PME

La protection cyber est un enjeu majeur pour les PME qui sont la cible de cyberattaques de plus en plus fréquentes. Premier type d’attaque dont elles sont victimes : les rançongiciels. En 2020, ils ont constitué la première cause de connexion des entreprises au site Cybermalveillance.gouv.fr, le dispositif public d’assistance aux victimes de cyberattaques.

Le rançongiciel est une technique consistant à bloquer l’accès aux ordinateurs ou aux fichiers en chiffrant les informations puis en exigeant une rançon pour en redonner l’accès. Ainsi, au cours de la première semaine de confinement de mars 2020, Cybermalveillance.gouv.fr a enregistré une hausse spectaculaire de 400% d’hameçonnage ! Parfois, l’entreprise peine à pouvoir redémarrer, voire peut ne pas y parvenir. D’autres attaques visent également les entreprises, comme le piratage informatique ou le piratage de compte.

 

Face à cette menace croissante à l’encontre des PME, la CPME agit afin de donner aux chefs d’entreprise les bons réflexes pour se protéger. Ainsi, elle organise le webinaire « Cybersécurité : PME quelles sont les menaces, comment s’en protéger ? » le 8 juillet à 8h30. Animé par les experts de la CPME et de Cybermalveillance.gouv, les principaux risques visant les PME et les solutions pour s’en prémunir seront abordés en 1h30.
Les participants verront également, en temps réel, les attaques mondiales en cours sur le net ainsi que la valeur des données sur le darkweb, un des points-clés de la motivation des cybercriminels.

 

Autre sujet de préoccupation de la CPME, les assurances cyber. Une enquête que la Confédération a co-produit en 2019 a révélé que seulement 17% des entreprises de moins de 50 salariés déclaraient avoir souscrit une assurance couvrant les risques cyber. Le gouvernement et les parlementaires étudient en ce moment l’opportunité ou non de ce type d’assurance. La CPME est partie prenante de ces travaux. Elle a participé à une réunion à Bercy cette semaine et reviendra vers ses adhérents pour constituer sa position face aux propositions qui seront formulées.

retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear
retour
clear